SONNET XXI – TOMBEAU D’ANTONIO MACHADO

XXI

Tombeau d’Antonio Machado

Âme sainte, la Charité,
guidant les saintes de la nuit,
aborde aux lieux déshonorés
que ta torche en vain purifie.

Elles vont délivrer tes cendres
d’un pays qui n’est plus que sable
et, vol d’oiseaux clairs, les répandre
à travers un ciel respirable.

Là tu trouveras l’odeur
de tes profonds étés en pleurs.
Il ne restera plus jamais

qu’une urne brisée de colère,
à Collioure, au pied des pierres
où pourrissent les prisonniers.

Sonnet XXI (Tombeau d’Antonio Machado), Jean Noir, Trente-trois sonnets composés au secret, 1944

Retour au sommaire